Qu’est-ce-que l’hortithérapie?

12 Juil 23

D’où vient l’hortithérapie?

En France, l’hortithérapie est encore peu connue.

Et pourtant elle a déjà, par le passé, fait ses preuves.

Au 19ème siècle, l’hortithérapie commence à avoir le vent en poupe dans les pays anglo-saxons, même si elle n’est reconnue officiellement que depuis le milieu du 20ème siècle.

Cependant, en cherchant bien, nous trouvons des centres de soins français qui déjà se prêtaient au jeu du jardinage à visée thérapeutique.

Le docteur Guillaume Ferrus, médecin à l’hôpital Bicêtre, faisait travailler la terre aux « aliénés » pour s’occuper en créant un potager. Je n’aime pas le terme « aliénés », mais il était d’usage à l’époque.

L’idée s’étend et la création d’un « asile » médico-agricole à Leyme, dans le Lot, en 1863, est lancée.

 

Les bienfaits de l’hortithérapie scientifiquement prouvés

En 2007, le Dr Christopher Lowry, neuroscientifique, révèle que la bactérie Mycobacterium vaccae présente dans la terre diminue l’anxiété en stimulant la production de sérotonine, hormone du bonheur, dans le cerveau.

Prendre soin d’un jardin, d’un balcon, est une expérience scientifiquement prouvée comme étant relaxante et apaisante.

Alors que certains considèrent cela comme une évidence, d’autres sont parfois découragés par la fausse croyance selon laquelle ils n’ont pas la main verte… à tort puisque c’est un mythe infondé !

L’hortithérapie ou thérapie par les bienfaits de l’horticulture, ou du jardinage, agit sur le mental, mais également le physique.

Cette intervention non médicamenteuse permet de se poser, d’être dans le présent, de laisser ses tracas quotidiens le temps d’une pause végétale.

Cette pause végétale peut être créative ou simplement physique.

Le fait de jardiner procure un bien être sur le mental en mettant les mains dans la terre, en plantant des végétaux, en les observant régulièrement, en en prenant soin.

Certains l’associent à de la méditation, d’autres à un exercice physique.

Peu importe ce qui est perçu, l’essentiel étant le bien être procuré et ressenti.

 

Prendre soin de son mental en mettant les mains dans la terre.

En travaillant avec les plantes, en les arrosant, en les taillant et en les observant grandir, nous sommes connectés à la nature.

 

Pendant une séance d’hortithérapie, les 5 sens sont développés

Sentir, toucher, observer, parfois goûter ou écouter… les cinq sens sont sollicités.

Ils jouent un rôle essentiel dans notre expérience quotidienne en nous permettant d’interagir avec le monde, nous procurent du plaisir à travers la découverte des différentes sensations.

 

Réduire le stress en faisant une pause jardinage

Cultiver un jardin, jardiner sur son balcon, sont des pauses bienvenues dans notre vie quotidienne trépidante, nous offrant un moment de tranquillité où nous pouvons nous détendre et nous recentrer.

Cette connexion avec le monde naturel nous aide donc à réduire le stress et à calmer notre esprit, si bien sûr nous le souhaitons.

Certains préfèrent courir, d’autres faire du tricot ou écouter de la musique, il en faut pour tous les goûts.

Pour les amateurs de sport, le jardinage nous permet d’être physiquement actifs. Creuser, planter, entretenir un jardin demande des efforts physiques.

Ces activités constituent, le plus souvent, une forme d’exercice doux mais bénéfique pour notre corps.

En travaillant dans le jardin, nous stimulons nos muscles, améliorons notre coordination et augmentons notre endurance à l’effort.

Cela contribue à notre santé générale en favorisant une meilleure circulation sanguine puisque nous bougeons, en renforçant notre système immunitaire puisque nous prenons l’air, etc.

 

Le jardinage est gratifiant sur le plan émotionnel

Le fait de voir les résultats de notre travail, de regarder les plantes pousser et fleurir, peut nous procurer une profonde satisfaction.

Cultiver et prendre soin de quelque chose de vivant nous donne un sentiment d’accomplissement et de responsabilité.

Cela peut également renforcer notre estime de soi et notre confiance en nos capacités (exit la croyance « je n’ai pas la main verte »).

Le jardinage a un effet positif sur notre santé mentale.

Il a été démontré que passer du temps dans la nature et s’engager dans des activités de jardinage favorise la relaxation et réduit les symptômes de l’anxiété et de la dépression.

Le contact avec la terre nous apporte un sentiment de connexion avec la nature et nous aide à nous sentir enracinés.

Les couleurs vives des fleurs et la beauté de la nature éveillent nos sens et égayent notre humeur.

 

Mon approche de l’hortithérapie : prendre soin en jardinant

Le jardinage est bien plus qu’une simple activité extérieure.

Il offre une multitude de bienfaits pour notre bien-être physique et mental.

En nous permettant de nous détendre, de rester actifs, de nous épanouir émotionnellement et de prendre soin de notre santé mentale, le jardinage nous offre un moyen naturel et gratifiant de prendre soin de nous-mêmes.

Profitez des bienfaits de l’hortithérapie et créez votre propre oasis de verdure. 

 Actuellement les pays anglo-saxons proposent des formations poussées, sur plusieurs années à l’hortithérapie.

Les connaissances requises pour être hortithérapie sont des bases solides en santé, santé émotionnelle notamment, et en horticulture.

 

La Fédération Française Jardins Nature et Santé

En France, la Fédération Française Jardins Nature et Santé (FFJNS) s’engage à promouvoir davantage cette pratique thérapeutique.

Je suis ravie de partager que j’ai reçu des encouragements à poursuivre dans la voie de l’hortithérapie que je souhaite mettre en avant.

Philippe Walch, président de l’association, a renforcé ma détermination à persévérer dans cette voie passionnante et je l’en remercie.

Et pour la petite histoire, j’ai connu le terme « hortithérapie » à Angers lors d’une conférence animée par Romane Glotain du « Jardin des Maux’Passants ».

Romane est une passionnée qui aménage, anime des jardins de soins, et les fait découvrir en France. Elle est la vice-présidente de l’association FFJNS.

Cette jeune femme est incroyablement inspirante et motivante.

Je la remercie également pour ses encouragements lors de notre rencontre à Angers. Mon idée de base ne m’a plus quittée depuis !

Je connaissais la pratique pour m’en être servie à titre personnel, je l’avais simplement baptisée la thérapie par le jardinage.

J’espère à mon tour pouvoir la promouvoir avec cette belle équipe.

D’autres articles sur les plantes, le bien-être, la Qualité de Vie au Travail qui peuvent vous intéresser

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Vous souhaitez bénéficier des bienfaits du jardinage et des plantes ?

10 + 14 =

D’autres articles sur les plantes, le bien-être, la Qualité de Vie au Travail qui peuvent vous intéresser

Aucun résultat

La page demandée est introuvable. Essayez d'affiner votre recherche ou utilisez le panneau de navigation ci-dessus pour localiser l'article.

Vous souhaitez bénéficier des bienfaits du jardinage et des plantes ?

8 + 5 =